USFB FOOTBALL

Prochain match : Non determiné

Benjamin Reglain: « Pas d’équivalent à la FAC »

Nous avons été sur les traces de notre ancien capitaine, Benjamin Reglain, joueur depuis la 6ème à l’USFB.
Un moment pour nous d’échanger avec lui sur son changement de casquette de joueur à encadrant de l’Ecole de Foot.

Bonjour Benjamin, tu es un ancien joueur de l’USFB, quels souvenirs en gardes-tu?

J’en garde de très bons souvenirs, j’ai été à l’USFB pour le foot en 6ème, 4ème, 3ème et pour les trois années du lycée ; ainsi qu’au futsal lors de la première année de lancement de la discipline. C’était pour moi l’occasion de retrouver mes camarades, de me dépenser et évidemment on en a vécu des histoires… Si il y avait quelque chose d’équivalent à la fac, j’aurais pris pareil !

Quels objectifs te fixais-tu lors de tes saisons en temps que joueur?

En tant que joueur, j’étais défenseur central donc mon objectif était d’encaisser le moins de but possible. Lorsque j’étais capitaine de l’équipe en 1ère, je devais en plus être derrière mes joueurs pour les soutenir face à des équipes monstrueuses. Il ne fallait pas se décourager, le mental c’est important !

Comment as-tu vécu le fait de revenir en temps qu’encadrant de l’école de foot?

Lorsque M. Lemahieu m’a proposé d’encadrer l’école de foot, j’ai tout de suite accepté. Le mercredi après-midi je n’avais rien spécialement de prévu et retrouver un cadre sportif dans lequel je pouvais transmettre les connaissances développées au fil de mon expérience sportive m’a tout de suite plu. Bon, après les entraînements se font toujours à Pershing…

Tu as pu suivre, je pense de loin le projet Académique mis en place par les Minimes, qu’en penses-tu?

Le projet des minimes est incroyable, c’est typiquement ce que chaque génération espère réaliser, mais sans vraiment concrétiser les idées. Je soutiens à 100%, il faut absolument transmettre ce projet d’années en années .

Un petit mot pour nos joueurs?

Entraînez vous plus ! En cadet et junior, le niveau sera bien plus relevé… Non, pour être plus positif, profitez au maximum de cette expérience car il n’y aura rien d’équivalent plus tard ».